L’argent de la vieille,

le ciné-club n°8

des films du Chat Roux

Cette semaine, le Ciné-Club de BoMontage vous présente un chef d’œuvre du cinéma italien: L’Argent de la vieille. Une comédie à l’humour grinçant de Luigi Comencini.

A chaque fois qu’elle vient à Rome une vieille américaine à la fortune colossale, joue aux cartes avec un couple demeurant dans le bidonville proche de sa somptueuse maison. En partant jouer chez la vieille dame, Peppino et Antonia emportent avec eux touts les espoirs des habitants du bidonville qui rêvent de les voir enfin emporter les millions de lires de « la vieille ».

En 1972 Luigi Comencini réalise un de ses meilleurs films,  une comédie à l’italienne réussit brillamment: Lo Scopone scientifico. L’humour et le grotesque y dénoncent le profond fossé entre riches et pauvres avec une sincère lucidité et une profonde sensibilité.

Pour écrire cette fable cruelle et humaniste le scénariste du film, Rodolfo Sonego, s’est inspiré d’un fait divers dont il a été le témoin en 1948 à Naples.
Dans l’Argent de la vieille, les rôles principaux sont tenus par un quatuor de comédiens aussi drôles que pathétiques : Alberto Sordi, Silvana Mangano, Bette Davis et Joseph Cotten. Comencini a réalisé un rêve d’adolescent en confiant le rôle de la vieille à Bette Davis. La comédienne interprète avec maestria le personnage ambivalent qu’est cette vieille millionnaire féroce d’apparence sympathique.
Oublié pendant 5 ans par les distributeurs, le film connaît un beau succès à sa sortie en France en novembre 1977.

Du très grand cinéma à l’italienne au sujet toujours d’actualité. Une comédie au vitriol sur laquelle le temps n’a pas de prise et que l’on revoit toujours avec autant de plaisir.

Bon film et bon week-end.

Retrouvez des photos du film sur notre tableau Ciné-club.